Le burn out est-il toujours professionnel ?

Publié le : 01 août 20224 mins de lecture

Le burn out est un syndrome caractérisé par une perte d’énergie et un épuisement émotionnel. Les facteurs déclenchants sont souvent une charge de travail élevée, le stress et le désir de maintenir à tout prix sa capacité de performance. Un autre trait caractéristique est un détachement mental croissant de son travail, accompagné de sentiments négatifs ou de cynisme. Tout cela finit par avoir un impact négatif sur les performances d’une personne. Les causes de l’épuisement professionnel se situent généralement dans la vie professionnelle et privée.

Le burn out est-il une maladie professionnelle ?

Non. Du point de vue de la technique d’assurance et de la médecine du travail, le burnout n’est pas une maladie professionnelle, mais entre dans la catégorie des « troubles liés au travail ». Les troubles liés au travail sont des problèmes de santé qui touchent les travailleurs féminins et masculins. Comme indiqué sur le site www.centreduburnout.org, les troubles sont causés par divers facteurs et ne sont donc pas imputables, de manière exclusive ou prédominante, à l’activité professionnelle. Les maladies professionnelles figurent sur une liste établie par la loi. Les maladies figurant sur cette liste doivent être imputables à 50 % à l’activité professionnelle. Dans certaines circonstances, d’autres pathologies ne figurant pas sur la liste, par exemple la dépression, peuvent également être reconnues comme des maladies professionnelles, mais dans ce cas, elles doivent être imputables à plus de 75 % à la profession.

Les causes du burn out

Certaines situations sont plus à risque, mais les épisodes de burn out au travail ont leur propre signification et peuvent arriver à tout le monde. Les causes qui conduisent à l’apparition du syndrome d’épuisement professionnel peuvent essentiellement être attribuées à trois facteurs : individuel, culturel et sociodémographique.

  • Individuel : incapacité hypothétique à travailler en équipe, attentes professionnelles souvent irréalistes, stress dû à un mode de vie trépidant, déni excessif du travail et tendance à se considérer comme indispensable
  • Culturel : rémunération inadéquate, charge de travail excessive, ressources matérielles limitées, manque de reconnaissance, difficultés de communication entre collègues et supérieurs, manque de stimulation, conflit de rôles, horaires et temps de travail inadaptés à nos besoins et à nos conditions, manque de soutien dans les moments difficiles, trahisons
  • Sociodémographiques : différences entre les sexes (les femmes sont plus sujettes que les hommes), l’âge (le syndrome survient surtout au début de la vie active) et l’état civil (les personnes qui n’ont pas de liens amoureux stables sont plus susceptibles de tomber malades)

Que faire en cas de diagnostic de burn out ?

Une personne qui se plaint de symptômes attribuables au syndrome d’épuisement professionnel doit consulter son médecin. L’OMS précise qu’avant de diagnostiquer un épuisement professionnel, il est nécessaire d’exclure d’autres troubles présentant des symptômes similaires, tels que : Trouble de l’adaptation, l’anxiété, troubles liés à la peur, dépression. En outre, le burn out ne peut se référer qu’à un contexte de travail.

Plan du site