Comment faire face aux échecs ?

Publié le : 06 mai 20225 mins de lecture

C’est une réalité qui peut affecter tous les domaines de votre vie et à tous les niveaux : Votre meilleur ami peut vous laisser tomber, vous avez fait un mauvais choix de carrière, votre équipe de football a perdu la finale du championnat, votre entreprise est en crise, votre mariage ne va pas bien du tout.

Toutefois, si vous abordez l’échec avec la bonne attitude, vous pouvez même vous renforcer et vous ouvrir à de nouveaux horizons.

Mais comment faire ?

Comment vivre avec l’échec ?

Comment un psychologue peut-il aider ?

Pour réussir, il faut échouer

La peur de l’échec peut entraver tout effort : Peu importe les efforts que vous déployez pour réussir, si vos pensées sont saturées de peur de l’échec, cela peut rendre la victoire impossible, préviennent les psychologues.

La peur de l’échec provoque des sentiments et des pensées négatifs qui réduisent votre potentiel.

La peur vous convainc que vous n’êtes pas capable de réaliser ce que vous voulez, et l’un des éléments les plus destructeurs qui l’accompagne est l’incapacité d’accepter la critique.

N’aimez-vous pas recevoir des critiques ?

Avez-vous peur que les gens vous donnent des opinions sur votre vie ?

Mais pourquoi se disputent-ils ?

C’est une bonne chose ?

Avez-vous déjà pensé à chercher de l’aide par le biais d’une thérapie ?

N’oubliez pas que vous ne devez écouter que les personnes qui sont importantes et qui ont une influence positive sur vous.

N’ayez pas peur de la critique.

Vous devez travailler sur votre confiance en vous et votre foi en vous-même pour écouter les opinions des autres.

Pour montrer que beaucoup ont des débuts difficiles, cette liste de célébrités et leurs histoires montrent que les échecs les plus cuisants ne sont qu’une étape sur la route du succès :

Albert Einstein n’a pas parlé avant l’âge de 4 ans et n’a pas appris à lire avant l’âge de 7 ans.

Ses professeurs disaient qu’il était « lent » et « mentalement retardé ».

Ce qui s’est passé, c’est qu’Einstein avait une façon de penser totalement différente et, quelque temps plus tard, il a remporté le prix Nobel de physique.

Vincent Van Gogh n’a vendu qu’une seule de ses peintures de son vivant, à un ami.

Il renonçait souvent à la nourriture pour créer ses tableaux. Aujourd’hui, son travail est inestimable.

JK Rowling est surtout connue pour avoir écrit la saga Harry Potter.

Mais avant de connaître le succès, elle n’avait presque pas d’argent et souffrait d’une grave dépression.

Aujourd’hui, Rowling est l’une des femmes les plus riches du monde.

Ce qui pousse les gens à échouer, c’est la peur.

Par conséquent, vous ne devez pas permettre qu’il affecte votre estime de soi et sape votre confiance en vous pour faire face aux défis et aux opportunités de la vie.

Vous devez faire preuve d’ouverture d’esprit pour réussir et vous sentir sûr de vous.

Comment surmonter cette peur ?

Vous devez surmonter vos peurs, ce qui vous donnera la liberté de faire ce qu’il faut pour réussir.

Voici quelques conseils psychologiques pour surmonter la peur :

N’écoutez pas les nouvelles décourageantes : nous sommes en crise, il n’y a pas d’emplois ou d’entreprises rentables en ce moment.

Mais il y a de bonnes choses qui se passent.

Concentrez-vous sur eux.

Faites confiance à votre instinct : Faites attention à votre instinct pour résoudre un problème.Surmontez vos peurs : Lorsque vous commencez à réaliser que vous pouvez maîtriser vos peurs, vous avez plus de sécurité pour aller de l’avant.Trouvez de nouvelles voies : Changez votre routine quotidienne pour explorer des chemins inexplorés, et obtenez des résultats différents.

Apprenez de vos erreurs : Avec les échecs, vous découvrez des aspects de votre vie qui doivent être améliorés ; explorez de nouveaux chemins et finissez par chercher des réponses plus créatives, fraîches et originales.

Faire des erreurs vous permet d’être plus compréhensif avec les autres et d’augmenter votre estime de soi.

Ne laissez pas un échec vous faire renoncer à vos objectifs.

Les erreurs se transforment en expériences.

La clé du bonheur repose sur la gestion positive de l’échec.

L’idée que rien ne peut mal tourner limite la croissance et nous empêche d’aller de l’avant.

Plan du site